FRANÇAIS

Зоя-Космодемьянская.jpg

Zoya KOSMODEMYANSKAYA

(1923—1941)

   Partisan, membre du groupe de détournement et de reconnaissance du quartier général du front occidental.
   Pendant ses études à l'école, Zoya Kosmodemyanskaya a voulu se rendre dans un institut littéraire. Mais ces plans n'étaient pas destinés à se réaliser - la guerre l’en a empêchée.
   En octobre 1941, Zoya, volontaire, se présenta au poste de recrutement et, après une courte formation à l'école des saboteurs, fut transféré à Volokolamsk. Là-bas, un combattant partisan âgé de 18 ans, accompagné d'hommes adultes, accomplissaient des tâches dangereuses. :Ils détruisaient les centres de communication et minaient les routes.
   Au cours d'une des opérations de sabotage, Zoya Kosmodemyanskaya a été capturée par les Allemands. Elle a été torturée.. Zoya supporta héroïquement toutes les épreuves sans dire un mot aux ennemis. Voyant qu'il était impossible de rien obtenir de la jeune partisane, ils décidèrent de la pendre.
     Zoya Cosmodemyanskaya a acceptée obstinément son destin. Un instant avant sa mort, elle a criée aux habitants rassembler :« Camarades, la victoire sera à nous. Les soldats allemands, avant qu’il ne soit trop tard, rendez-vous ». Le courage de la jeune fille a tellement choqué les paysans qu’ils ont plus tard répétés cette histoire à des correspondants de première ligne. Et après publication dans le journal Pravda, tout le pays a découvert l'exploit de Zoya Kosmodemyanskaya.
   Elle est devenue la première femme à recevoir le titre de héros de l'Union soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale.