FRANÇAIS

Д.-Хворостовский.jpg

Dmitry KHVOROSTOVSKI

(1962-2017)

Nuit noire - D. KHVOROSTOVSKI
00:00 / 00:00
Le sentier de la guerre - D. KHVOROSTOVSKI
00:00 / 00:00
Ma Moscou - D. KHVOROSTOVSKI
00:00 / 00:00
Pierre testamentaire - D. KHVOROSTOVSKI
00:00 / 00:00
Le dernier combat - D. KHVOROSTOVSKI
00:00 / 00:00
Brûle, brûle, mon étoile - D. KHVOROSTOVSKI
00:00 / 00:00

  Dmitry Alexandrovich Hvorostovsky est un chanteur d'opéra russe, depuis 1995 il est nommé Artiste du peuple de la Fédération de Russie.
  Dmitry est né à Krasnoyarsk le 16 octobre 1962 dans une famille intellectuelle. Son père, Alexander Stepanovich, était ingénieur chimiste de profession. Sa mère, Ludmila Petrovna, travaillait comme médecin. Le père de Dmitry adorait la musique, jouait du piano lui-même, chantait, il avait un baryton terriblement profond, dont son fils a hérité.
  Le soir, la famille passait la soirée dans le salon, où se trouvait le piano. Alexandre Stepanovitch jouait et chantait, sa mère chantait pour lui, et plus tard son fils les rejoignit. Papa avait aussi une grande collection de disques avec des compositions de chanteurs d'opéra du monde entier. Si peu de Dima était entouré de musique dès son plus jeune âge. Déjà à quatre ans, il a commencé à chanter, ses premières chansons étaient des chansons folkloriques et des romances anciennes. Le garçon avait déjà des idoles: Maria Kallas, Ettore Bastianini, Fyodor Chaliapin, Tito Gobby. 
  Depuis 1982, Dmitry a poursuivi ses études à la faculté de chant de l'Institut d'art de Krasnoyarsk. Grâce aux connaissances et aux relations de ses parents, il a réussi à entrer dans le groupe du meilleur professeur de Catherine Joffel.
  En tant qu'étudiant de l'Institut d'Art, Hvorostovsky a commencé à se produire. D'abord des concerts symphoniques, puis des représentations à l'Opéra de Krasnoïarsk et au Théâtre de ballet. En 1985, il s'inscrit dans une compagnie de théâtre.
  Tout a commencé avec des parties mineures, mais très vite une voix unique, une diligence et un talent incroyables ont fait leur travail: Hvorostovsky est devenu la première voix. Il a interprété des opéras de Gounod et Verdi, Tchaïkovski et Leoncavallo.
  En 1986, Hvorostovsky a participé au Concours de chant de toute la Russie, où il est devenu lauréat. Quelques mois plus tard, il remporte également le concours de l'Union.
  En Amérique, le chanteur fait ses débuts en 1990 avec l'opéra "La Dame de pique" de Tchaïkovski. Sa prestation a immédiatement fait sensation et la maison de disques Philips Classics a signé un contrat avec lui pour l'enregistrement d'albums. Il y avait plus de vingt disques avec des programmes solo et des collections d'airs d'opéra interprétés par Hvorostovsky. Et l'album "Les yeux noirs", où Dmitry chantait des romances et des chansons populaires russes, a battu tous les records de popularité en Europe et aux Etats-Unis.
  Depuis 1994, Hvorostovsky s'installe à Londres, où il achète une maison de cinq étages, puis devient citoyen britannique.
  Il n'a jamais oublié sa patrie. Parallèlement à ses tournées mondiales, il se produit beaucoup dans les villes russes. En 2004, il a donné un concert sur la Place Rouge avec un orchestre symphonique. Cette performance a été diffusée sur les chaînes de télévision nationales.
   Pour ses services dans le monde de l'art Dmitri Hvorostovsky a reçu les titres de citoyen d'honneur de Krasnoyarsk, région de Kemerovo, région de Krasnoyarsk, le Prix d'Etat de la RSFSR, l'Ordre d'Alexandre Nevsky. 
  Dmitry a rencontré sa première femme, une danseuse du corps de ballet Svetlana Ivanova, de retour au théâtre de Krasnoyarsk. Sveta avait déjà été mariées, elle élevait seule sa fille. Mais Dmitry n'était pas gêné, il est tombé amoureux comme un jeune garçon. Pendant deux ans, leur liaison a continué, à la fin Svetlana et sa fille ont déménagées chez Dmitry. Bientôt ils se sont mariés, et Hvorostovsky a adopté la fille de Sveta née de son premier mariage, Maria.
   En 1994, la famille part pour Londres, où Sveta donne naissance aux jumeaux Daniel et Alexandra. Les enfants sont nés en 1996, et peu de temps après, la famille a commencé à avoir des problèmes.
   Sa deuxième femme, Florence, Dmitry l'appellait tendrement Flocha. Alors il lui a d'abord dit quand il a avoué son amour. Elle comprenait encore très mal la langue russe, bien qu'elle adorait tout ce qui avait trait à la Russie et qu'elle lisait la collection complète des œuvres de Dostoïevski et de Tchekhov en français. 
   Dmitry Hvorostovsky est décédé en novembre 2017.