FRANÇAIS

Валентина-Толкунова.jpg

Valentina TOLKUNOVA

(1946—2010)

Tant qu'il n'y aura pas d'hiver - V. Tolkunova
00:00 / 00:00
Serezha - V. Tolkunova
00:00 / 00:00
Nastya - V. Tolkunova
00:00 / 00:00
Aleshka marcha avec Natashka - V. Tolkunova
00:00 / 00:00
Chevaux en bois - V. Tolkunova
00:00 / 00:00
Vanya - V. Tolkunova
00:00 / 00:00

    Valentina Vasilievna Tolkunova est née le 12 juillet 1946 à Armavir, région de Krasnodar. La première formation dans la biographie de Valentina Tolkunova a été reçue à l'Université d'Etat de la Culture et des Arts de Moscou. Elle y a étudiée au département de direction chorale. Elle a obtenu son diplôme de l'Université en 1976. Et avant cela, en 1971, Valentina Tolkunova a eu le temps d'obtenir son diplôme de l'école Gnessin.
   Pendant ses études à l'université, Valentina a également été soliste dans la chorale. A cette époque, la biographie de la chanteuse est surtout axée sur le jazz. Le chef de chœur Yuri Saulsky a beaucoup apprécié son talent et sa compétence.
    La popularité de Valentina est venue après qu'elle se soit produite avec succès lors d'un concert à la Maison des Unions en 1972. Par la suite, beaucoup de gens ont entendu parler de la nouvelle star à la télévision et à la radio.
    Quand en 1971 Tolkunova a chanté les chansons du film « Jour après Jour », a commencé une collaboration fructueuse avec les compositeurs célèbres de l'époque.
    Les chansons de Tolkunova tombent rapidement sous le charme du public. Les succès ont été «Debout dans une petite station», «Noces d'argent», «Petits nez qui reniflent», «Une chanson sans fin», «Je ne peux pas faire autrement». Dans toute la biographie de la chanteuse Valentina Tolkunova, plus de 300 chansons ont été chantées pour des films et des concerts.
    Le premier album de Tolkunova «Debout dans une petite station» sort en 1972. Un an plus tard, sors l'album «Je veux aller au fond des choses.» Les albums sont sortis les uns après les autres: «Dédiés au Komsomol» (1975), «Petits nez qui reniflent» (1977), «Dialogue au sapin de Noël» (1982), «S'il n'y avait pas eu de guerre» (1985), «Conversation avec une femme» (1986). Puis, dans la biographie de Tolkunova, les albums «Serezha» (1989), «Quarante-cinq» (1992), «Je ne peux pas faire autrement» (1995), «Je suis un village» (1997), «L'herbe endormie» (1997), «Mon homme inventé» (2002) sont publiés.
    En 1973, la chanteuse commence à travailler dans le «Moskontsert». Puis, quand sur la base de cette association est apparue l'Association Créative «ART», Tolkunova en est devenue la directrice artistique.
    Etant l'une des meilleurs artistes de la pop soviétique, Tolkunova a reçu de nombreux prix. En 1979, elle a reçu le titre d'Artiste Honorée de la Russie, et en 1987 – Artiste du Peuple.
   Dans la biographie de Valentina Tolkunova, la famille signifiait beaucoup. La chanteuse s'est mariée deux fois. Son premier mari était un compositeur et chef d'orchestre Yuri Saulsky. Le second était un écrivain et journaliste Yuri Paporov. Dans son deuxième mariage, son unique enfant était né – son fils Nikolai.
    La chanteuse adorée par des millions d'auditeurs a donné son dernier concert en février 2010. La chanteuse exceptionnelle est décédée le 22 mars 2010.